Accueil > Votre mairie > Étude d’une commune nouvelle > Étude d’opportunité et de (...)

Étude d’opportunité et de faisabilité d’une commune nouvelle

Contenu de la page : Étude d’opportunité et de faisabilité d’une commune nouvelle

Les équipes municipales du Loroux-Bottereau et de Saint Julien de Concelles mènent actuellement une étude d’opportunité et de faisabilité sur le rapprochement éventuel des deux communes.

Depuis le dernier trimestre 2017, le bureau municipal de la commune de Saint-Julien de Concelles a travaillé sur l’évolution et l’avenir de sa ville sur les prochaines années. L’objectif majeur de cette projection était de définir les orientations possibles de développement sur une période de 10 à 15 ans dans le respect des valeurs portées par la population et les élus.
Les réformes de l’État, la situation géographique du territoire et la transformation de la carte territoriale des communes sont des indicateurs incontournables de changements qui bouleversent le fonctionnement des institutions.
Dans ce contexte, les collectivités territoriales doivent évoluer et s’adapter à ces transformations pour continuer à proposer des services de proximité à leurs habitants tout en préservant une qualité de vie afin de bien vivre ensemble.
C’est pourquoi, parmi les hypothèses retenues, la possibilité d’un rapprochement de la commune de Saint-Julien de Concelles avec la commune du Loroux-Bottereau a été envisagé.

Étudier les opportunités

Ce rapprochement peut être une opportunité de construire un nouveau projet de territoire commun, une identité nouvelle reconnue et une démarche cohérente pour donner aux deux villes une dimension indispensable : l’efficacité économique, l’attractivité et la solidarité.
De ce fait, les deux communes ont fait le choix de lancer une étude d’opportunité et de faisabilité afin d’analyser précisément l’ensemble des synergies, des risques ou des freins à ce rapprochement.

Etude d'opportunité - Thierry Agasse et Paul Corbet

Comme vous le savez déjà, l’équipe municipale a entamé une étude de fond sur l’avenir de sa commune, son environnement et son développement sur les dix à vingt ans à venir.
Quelles que soient nos différences ou notre histoire, le rôle d’élus est avant tout de créer des conditions favorables pour répondre aux attentes des habitants et porter des projets innovants répondant aux attentes de la population.
Saint-julien est actuellement une ville dynamique, qui réalise ses projets tout en maîtrisant son budget malgré un environnement économique et géopolitique incertain.
Cependant il est du devoir des élus qui ont reçu la confiance des habitants, d’envisager toutes les possibilités d’évolution de notre territoire au-delà de nos repères habituels.
Aussi, nous avons souhaité proposer aux Lorousains une étude d’opportunité et de faisabilité sur le rapprochement éventuel de nos deux communes.
Les conseils municipaux des deux villes ont voté favorablement en janvier dernier pour conduire cette réflexion afin de se projeter vers un avenir commun.

Thierry Agasse, maire de Saint-Julien de Concelles

Avis favorable des conseils municipaux

Cette décision a reçu un avis favorable mardi 30 janvier aux Conseils municipaux des deux communes.
A Saint-Julien, le conseil a voté pour avec 25 voix favorables et 3 abstentions. Au Loroux-Bottereau, le conseil s’est exprimé par 22 voix pour et 7 absentions.

Pilotage du projet

Les équipes municipales et un comité de pilotage œuvreront avec l’accompagnement d’un cabinet extérieur.
Les habitants sont également sollicités et des réunions publiques d’échanges seront programmées.
Une adresse mail est aussi à la disposition de tous, élus, agents, habitants. Elle permet d’apporter des réponses aux interrogations et reçoit aussi toutes suggestions ou remarques.

Un rapport complet sera porté à la connaissance des deux Conseils municipaux qui devront statuer en juillet sur une décision finale.
Les conclusions de celui-ci permettront aux communes soit d’adopter le projet de création d’une commune nouvelle, soit d’envisager ou d’identifier des projets de mutualisation ou de groupement d’achat comme il en existe déjà mais peut être sur une plus grande échelle.

Cette analyse du territoire apportera également aux communes un éclairage et une visibilité sur leur environnement économique, social et financier respectif.