Accueil > Découvrir la ville > Environnement > Énergies renouvelables

Énergies renouvelables

Contenu de la page : Énergies renouvelables

L’INSTALLATION D’UNE CHAUFFERIE CENTRALE À BOIS À SAINT-JULIEN

Ce système constitue une alternative durable face à l’épuisement des énergies fossiles (pétrole, gaz) émettrices de gaz à effets de serre.

Il fonctionne grâce à la biomasse, énergie renouvelable issue de la combustion de matières organiques, ici le bois.

Le dispositif est à la fois :

  • Economique car le bois est une ressource locale, dont l’approvisionnement se fait via une filière courte.
  • Non polluant car la chaufferie dégage des fumées équivalentes aux émissions d’une cheminée de particulier. Par rapport à un dispositif tout gaz, elle permet d’économiser 400 tonnes de CO2 par an, ce qui équivaut aux rejets de 150 voitures effectuant 17 000 kilomètres par an !
  • Facile d’entretien car centralisé : la chaudière à bois alimente de nombreux bâtiments grâce au réseau de chaleur sous-terrain qui se déploie dans le centre bourg. Elle est destinée à fournir en énergie : les écoles publiques et privées, la maison de retraite Théophile Bretonnière, le pôle de restauration municipale, la médiathèque, la mairie, les logements locatifs Salmonière 1 et 2 situés rue de Basse Rivière, d’autres bâtiments collectifs construits dans le cadre de la restructuration du cœur de bourg…

La chaufferie en chiffres :

  • Surface : 126 m2
  • Date d’entrée en fonction : octobre 2012
  • Consommation annuelle moyenne : 804 tonnes de bois

Pose du réseau de chaleur

Le principe de la bi-énergie

La chaufferie bois est conçue sur le principe de la biénergie.

Elle se compose :

  • d’une chaudière bois, couvrant 92% des besoins en énergie
  • de deux chaudières gaz, assurant l’appoint les jours de grands froids ou en cas de panne du dispositif à bois. Pour un fonctionnement optimal, les chaudières gaz prennent le relais pour produire en continu l’énergie requise.

Les soutiens au projet

  • L’Ademe (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) a soutenu le projet de création d’une chaufferie bois et d’un réseau de chaleur en allouant à la commune une subvention de 800 700 euros (soit un financement d’environ 60 % du budget total).
  • La Région Pays de la Loire a également soutenu ce projet en accordant une aide de 128 600 euros au financement du réseau de chaleur.

L’ACHAT D’ÉNERGIE 100 % RENOUVELABLE­

En 2009, les fiches-actions engagées par la commission municipale Développement durable prévoyaient l’alimentation d’un bâtiment communal en électricité 100 % renouvelable.

C’est chose faite depuis le mois d’avril 2013. Un fournisseur d’électricité « verte » alimente désormais la médiathèque le Passe- Muraille.

Ce choix permet à la municipalité de soutenir le développement des énergies alternatives, s’inscrivant dans la lutte contre le réchauffement climatique, puisque le prestataire réinvestit ses bénéfices dans de nouveaux moyens de production renouvelable.